Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Ils nous tiennent compagnie
Avatar de l’utilisateur

Heidi
Maxi Tomo
Messages : 2165
Inscription : 27 déc. 2018, 18:15
Localisation : dept 54, à 210 m
Tomate préférée : wendy, red ocean
Genre : Femme
Donateur : Merci !

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par Heidi » 21 févr. 2020, 00:58

topcat, supercat.... pièges à campagnols

c'est assez efficace, à partir du moment où c'est mis comme il faut
(chéri arrive mieux que moi...)
y'a des offres avec plusieurs pièges, et les soldes.... ;-)

mais il y a parfois des "bourrages"... des "sages" qui repèrent l'engin, et qui y mettent de la terre et passent ailleurs !


* le seau "piscine", j'ai essayé, ça ne marche pas longtemps, mais quand même
ils sont curieux... et ne nagent pas très bien

(un seau... lisse... plus ou moins enterré, avec la moitié d'eau... si y'a trop d'eau, en étant près du bord, ils peuvent remonter)


***
j'ai essayé les pots grillagés autour des tiges de tomates
ça dépend des plants, mais certaines racines ne traversent pas le grillage... ?????


en cous de test, les peaux de mandarines dans le jardin... on va voir
et au printemps, le mélilot

* un peu pour ça que je ne paille pas trop le jardin...
(en plus la doucette ne se resème pas bien, quand c'est paillé !
Avatar de l’utilisateur

Choupa
Tomo Sénior
Messages : 799
Inscription : 03 janv. 2019, 16:12
Localisation : Savoie alt 400m
Tomate préférée : vulcano carmine
Genre : Homme
Donateur : Merci !

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par Choupa » 21 févr. 2020, 09:15

bonjour

C'est un piège appelé piège guillotine qui a comme avantage d'être actif dans les 2 sens de la galerie .
Il existe un modèle en inox et l'autre en plastique (comme ceux que je possède) .Les modèles Inox sont beaucoup plus chers (environ 60€) que ceux en matière plastique (environ 3 x moins cher).L'efficacité est la même car le système de déclenchement est identique et la durée de vie ne semble pas être différente pour le moment .
Ces pièges sont recommandés par les associations qui ,parfois dans certains départements, participent au financement de l'achat de ce matériel(se renseigner) pour lutter contre le campagnol.
L'utilisation des pièges nécessite une connaissance du mode de vie de cet animal .
Doté d'un odorat et d'une ouïe certainement très développés il faut mettre en place le piège avec quelques attentions pour ne pas éveiller sa méfiance .
La galerie sera repérée dans un premier temps /il existe une sonde vendue en même temps que le piège ou avec un fer à béton qui remplace la sonde pour le même travail.
Les monticules aident bien entendu au repérage ...on affine l'itinéraire avec la sonde :on choisit l'implantation du piège et on creuse avec une tarière ,vendue aussi avec le piège:très pratique car d'exacte dimension pour le piège (on peut utiliser un plantoir-extracteur /c'est ce que j'utilise ).
Mais le campagnol se méfiera de cet endroit qui a été modifié alors il faut laisser ce trou et en faire un autre à côté (30cmenviron toujours sur la galerie bien entendu):on choisit celui qui semble le moins repérable pour placer le piège et on laisse le second vide .
Ensuite on recouvre ce dernier d'une simple planche et on installe délicatement le piège (non armé)dans l'autre trou en ramenant de la terre tout autour et si besoin mettre quelques brindilles en surface autour du piège auparavant pour éviter que cette terre ne retombe dans la galerie /mettre suffisamment de terre pour que ni l'air (un simple courant d'air les informe) ni la lumière n'éveille leur soupçon.
Ensuite on arme le piège comme indiqué sur le mode d'emploi (très simple) et on recouvre le piège d'un seau ou tout autre contenant renversé pour faire le noir le plus possible .
Ensuite il suffit de relever le piège après une attente de quelques heures .
Soit le piège a déclenché soit il n'a pas bougé .
Si rien ne semble s'être passé on attend 24 heures avant de vérifier la situation.
Si le piège a déclenché soit il y a une victime (taupe/campagnol) soit il n'y a rien que de la terre qui a été rapportée par l'animal mais a déclenché le piège par apport de terre .
Dans le premier cas soit on laisse la victime dans la galerie soit on le laisse à l'air libre proche de la zone et on réarme le piège comme au début de l'opération .Cet animal étant aussi très curieux les autres membres de la famille ne le voyant pas rentrer iront à sa rencontre et normalement même scénario ...et on recommence jusqu'à épuisement des stocks !
Cependant il ne faut pas penser qu'on va en attraper des dizaines ,ils ne vivent pas en grand nombre sur un secteur donné ...
Dans le cas où le piège a déclenché mais avec de la terre on recommence l'opération une seconde fois et si toujours le même résultat on change de trou.
Si au bout de 24 heures pour le cas du non déclenchement du piège la situation est identique c'est que la zone n'est plus occupée il faut modifier la position du piège .




PS:très important il faut que les pièges soient nettoyés et manipulés avec des gants pour éviter toute odeur qui les informe!

Bonne chasse .

Cette année je n'ai pas encore commencé car pas de monticule visible sur le potager mais ça ne saurait tarder ...

Auteur du sujet
ours08
Tomo Sénior
Messages : 660
Inscription : 09 janv. 2019, 14:20
Localisation : Ardennes
Tomate préférée : reif'red
Genre : Homme

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par ours08 » 21 févr. 2020, 17:51

Je vois que le sujet, ne fait pas trop rigoler, ceux qui ont affaire avec ses bestioles voraces.
Je m'attendais vu le titre à voir :
Un ours cela va (lorsqu'il est en hibernation), deux ours bonjour les dégâts!!!
Ou une recette pour ours : Campagnols en brochette.
@ Delphes
C'est vrai, celui des champs qui sort souvent adore les paillis ou il peut plus facilement se dissimuler.
Dans la partie verger, je mets souvent un coup de rateau pour éviter qu'il puisse trop facilement se cacher et aussi ramasser toutes les pommes dont il pourraient se nourrir.
Je ne sais pas si uriner dans leurs trous les font déguerpir, mais l'urine contient non seulement de l'azote mais surtout du phosphore et depuis que toutes nos urines vont aux stations d'épuration, il en manque nécessairement dans les terres et les jardins ( pas dans la mer près des côtes) et les mines de phosphates sont en cours d'épuisement.
Mais, je ne me vois pas aller uriner dans chacun des trous, et même si j'utillsais un grand seau, cela ferair rire mes voisins et il me prendraient surement en photo....
- Pour le sureau, je n'ai jamais essayé, mais il y avait sur une dizaine de mètres côté est de mon verger des sureaux et il en venait de ce côté dans mon jardin, bien que j'avais un grillage à maille fine de 50 cm d'enterré avec des cailloux ( sauf sur environ trois mètres. et c'est la qu'il passaient)
- épurge ou euphorbe des jardins. Si l'herbe à taupe (Euphorbia lathyris) est réputée faire déguerpir les taupes, je n'ai jamais constaté que le fait d'en avoir partout dans son jardin faisait déguerpir les campagnols. Mon voisin en avait partout , et elle se ressemait chez moi ( dela pavine!) et il avait autant de campagnols que moi.
En mettant des tiges de cette plante dans leurs galerie, ils n'y passent plus : rebouchent certainement leurs galeries et en creusent d'autres à côté
Cela pourrait être efficace lorsque la terre est dure et sèche et qu'ils font beaucoup de trous à l'air libre. Mais la sève de l'herbe à taupe est aussi urticante pour l’homme.
@ toutes les autres possesseurs d'un jardin infesté de campagnols.
- La couronne impériale (Fritillaria imperialis) est aussi réputée pour éloigner les taupes et les rongeurs. Effectivement les campagnols ne la mangent pas, mais j'avais un pied ancien qui dépérissait et lorsque j'ai détérré le bulbe, il y avait une belle grosse galerie dessous et le bas du bulbe était à l'air libre donc j'ai plus que des doutes ( peut être que c'était simplement une galerie de taupe).Mais c'est une belle plante et avec des narcisses autour de bulbes mangés par les campagnols , elle les dissuaderait probablement de venir dans un petit coin réservé . Quand même un petit problème, les criocères du lys l'aiment bien ( mais pourraient être un endroit justement pour s'en débarrasser)
- la seule plante qui m'ai donné satisfaction contre les campagnols et les taupes, c'est l'if. Il n'y a jamais de galerie de taupes ou de campagnols sous un un if chez moi ( les racines non lignifiées sont très cassantes et sont les unes contre les autres). Mais c'est un poison pour beaucoup d'animaux.
- En ce qui concerne, le ricin, avec le touteau de ricin j'ai pu sauver un pommier. J'en mets dans les galeries, mais cela n'a pas l'air de faire d'effet contre les taupes?
Si vous avez d'autres plantes plus efficaces, faites nous le savoir.
Dernière modification par ours08 le 23 févr. 2020, 23:40, modifié 1 fois.

Auteur du sujet
ours08
Tomo Sénior
Messages : 660
Inscription : 09 janv. 2019, 14:20
Localisation : Ardennes
Tomate préférée : reif'red
Genre : Homme

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par ours08 » 21 févr. 2020, 21:39

un site lorrain: vous permet assez facilement de savoir s'il s'agit d'une taupe ou d'un des 2 campagnols les plus répandus.
https://www.fredon-lorraine.com/UserFil ... champs.pdf
Vous noterai qu'il faut intervenir dés les premiers signes de leur présence : le piégeage est alors efficace et il y en a peu à attraper, après cela devient vite incontrôlable .
La destruction des galeries est essentielles pour éviter une ré infestation rapide. Cela implique donc souvent la nécessité :
- d'un labourage profond (donc pas compatible avec toutes les méthodes de culture dans les zones très favorables aux campagnols, mais on peut bêcher sans retourner la terre)
-l'élimination des taupes, car leur réseau de galeries est utilisé aussi par les campagnols et le réseau des taupes est souvent bien plus profond et demeure plus longtemps. Les vers descendent très profondément dans le sol pour éviter le gel et la sécheresse et les taupes doivent manger tous les jours.
Cela peut poser un problème, car sans taupes on peut avoir une infestation de vers blancs ( hannetons) ou d'autres indésirables ( courtilières..)

Entre plusieurs maux, il faut parfois choisir
Avatar de l’utilisateur

Alba
Tomo Sénior
Messages : 664
Inscription : 30 déc. 2018, 11:06
Localisation : Rhône-Alpes
Tomate préférée : Green doc' frosted
Genre : Femme

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par Alba » 22 févr. 2020, 10:38

Chez nous, les champs sont remplis de campagnols (des champs donc). J'en ai quelques-uns au jardin... j'en ai délogé un l'an dernier en bêchant, une fois ! :shock:
Ils ne font pas de dégâts, ils viennent plutôt se servir de quelques restes sur le compost. Du coup, je les laisse tranquille.
Avant, j'avais un voisin qui les faisait sortir à grand coup de tuyau d'arrosage dans les galeries...
Avatar de l’utilisateur

Choupa
Tomo Sénior
Messages : 799
Inscription : 03 janv. 2019, 16:12
Localisation : Savoie alt 400m
Tomate préférée : vulcano carmine
Genre : Homme
Donateur : Merci !

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par Choupa » 23 févr. 2020, 18:59

Piège guillotine installé dans les règles de l'art il y a moins de 2 jours et déjà une première prise !
campagnol.jpg
Dans une galerie ouverte au début de l'hiver et située sous les racines d'un rang de persil .
Mais je pensais qu'elle avait été désertée : le résultat est sans appel ,ils sont toujours bien installés .

J'ai d'ailleurs repéré des poireaux boulottés un peu plus loin :ils doivent être assez nombreux et peut-être même ,déjà,de la descendance avec les températures vraiment douces pour un hiver .
Avatar de l’utilisateur

Choupa
Tomo Sénior
Messages : 799
Inscription : 03 janv. 2019, 16:12
Localisation : Savoie alt 400m
Tomate préférée : vulcano carmine
Genre : Homme
Donateur : Merci !

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par Choupa » 23 févr. 2020, 19:02

PS:j'ai laissé la victime dans la galerie et j'ai réarmé le piège /en effet ils vont surement venir voir ce qui se passe et ne vont rien comprendre :leur curiosité les perdra !

Si le piège n'est plus efficace on changera l'emplacement!
Avatar de l’utilisateur

Roumba
Grand Tomo
Messages : 1596
Inscription : 29 déc. 2018, 23:20
Localisation : Maine et Loire
Tomate préférée : ???
Genre : Femme
Donateur : Merci !

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par Roumba » 23 févr. 2020, 19:32

Efficace, avec toi pas de répit !
La violence est le dernier refuge de l' incompétence ! Gandhi


Suivi 2018 Suivi 2019 Poupo 2019/2020
Avatar de l’utilisateur

Choupa
Tomo Sénior
Messages : 799
Inscription : 03 janv. 2019, 16:12
Localisation : Savoie alt 400m
Tomate préférée : vulcano carmine
Genre : Homme
Donateur : Merci !

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par Choupa » 23 févr. 2020, 19:41

Il a peut-être pensé que le dimanche c'était relâche ...
malheureusement pour lui!

Auteur du sujet
ours08
Tomo Sénior
Messages : 660
Inscription : 09 janv. 2019, 14:20
Localisation : Ardennes
Tomate préférée : reif'red
Genre : Homme

Re: Un campagnol ça va, deux bonjour les dégâts

Message par ours08 » 23 févr. 2020, 23:46

Le tuyau d'arrosage dans les galeries, ce n'est pas efficace en terre drainante, car les campagnols et les taupes ont toujours des galeries qui decendent profondément à certains endroits (surtout près du nid qu'ils gardent bien au sec) pour se prémunir contre les inondations. Bon,si tu le fais tous les jours, ils iront faire un tour chez ton voisin. Mais tôt ou tard , ils réutiliseront leurs galeries.
Mon terrain étant en pente, cela m'arrive de ramasser la terre des taupinières ( et même un peu plus) et de la remettre dans leurs galeries en arrosant our en faire de la boue ( parfois avec la boue je mets des bouchons de tourteau de ricin). Lorsque les galeries sont utilisées,ils mettent entre deux jours et une semaine pour les déboucher ( les nouvelles taupinières permettent de trouver le parcours des galeries : surtout intéressant pour les parties avec arbustes et beaucoup de racines ou il est difficile de trouver les galeries ).
Répondre

Revenir à « Les animaux »