Fumier de cheval

L'endroit pour dire ce qu'on fait, comment et pourquoi :)

Modérateurs : Linquat, fouque

Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Khoreff
TomoAdmin
Messages : 855
Inscription : 26 déc. 2018, 19:51

Fumier de cheval

Message par Khoreff » 05 avr. 2019, 13:28

On me propose du fumier de cheval, je me demande quel est le bon moment pour l'utiliser. J'ai regardé un peu sur le net, ils disent que ça dépend de son état de compostage ou s'il est frais mais j'aimerais bien avoir vos retours d'expérience !
Si je le dépose au 15 avril et que je plante entre le 31 avril et le 15 mai, c'est jouable?
"À force de persévérance, n'importe qui peut parvenir à déplacer une montagne."
Suivi 2019 Poulettes Poupo à spots LED
TomoWiki
Avatar de l’utilisateur

Heidi
Grand Tomo
Messages : 1055
Inscription : 27 déc. 2018, 18:15

Re: Fumier de cheval

Message par Heidi » 05 avr. 2019, 14:20

mes voisins diraient "bêche pour l'enfouir !" (moi pas)

en permaculture, on te dirait plutôt : pose sur la terre, pas contre les plants, mais autour

sinon, tu as tous les tests de Tinkièt !
http://tomodori.com/forum/topic15302.html
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Khoreff
TomoAdmin
Messages : 855
Inscription : 26 déc. 2018, 19:51

Re: Fumier de cheval

Message par Khoreff » 05 avr. 2019, 15:19

Merci Heidi, je viens de parcourir "rapidement" les tests faits par Tinkiet, c'est très instructif. J'en retiens qu'il n'est pas du tout dangereux de mettre les racines directement au contact du fumier frais, et qu'il semble que le fumier, au delà de 12 mois devient (beaucoup) moins intéressant (mais c'est peut-être du à la différence d'alimentation des canassons !
Autre point que j'y ai vu auquel j'étais déjà sensible (et comme tu le rappelles) : Il est préférable de laisser le fumier en surface s'intégrer progressivement grâce aux travailleurs du sol, on doit même pouvoir le couvrir de paille pour limiter le lessivage/assèchement et aider les vers et autres à y prendre place durablement.
"À force de persévérance, n'importe qui peut parvenir à déplacer une montagne."
Suivi 2019 Poulettes Poupo à spots LED
TomoWiki
Avatar de l’utilisateur

Roumba
Tomo confirmé
Messages : 273
Inscription : 29 déc. 2018, 23:20

Re: Fumier de cheval

Message par Roumba » 05 avr. 2019, 15:31

Très intéressant l'utilisation du fumier de cheval à cette période, je vais relire tout ça !
Je dois en récupérer et je comptais le composter mais je vais peut-être revoir cela !
La violence est le dernier refuge de l' incompétence ! Gandhi
Suivi 2018
Avatar de l’utilisateur

Chris76
NouvoTomo
Messages : 16
Inscription : 13 mars 2019, 20:23

Re: Fumier de cheval

Message par Chris76 » 05 avr. 2019, 17:25

Pour du fumier composté, il peut être épandu ou enfoui, a n'importe quelles saisons.
Pour du fumier frais, il ne faut pas l'enfouir car la fermentation dégage des substances nocives surtout pour des jeunes plants.
Il peut être épandu a conditions qu'il soit bien "émietté" et répartie en fine couche car un fumier frais qui ce composte ça chauffe assez fort ^^.
Dans ce cas il est préférable de l'épandre à l'automne pour qu'il ce décompose et nourrisse la terre pendant la saison ou il n'y a pas de culture.
Avatar de l’utilisateur

Lachanette
Jeune Tomo
Messages : 153
Inscription : 13 mars 2019, 13:52

Re: Fumier de cheval

Message par Lachanette » 05 avr. 2019, 21:47

Je pensais que l'apport de matière azotée à l'automne était plutôt pas conseillée ? A cause du lessivage par les pluies et de la pollution de la nappe phréatique ?
Je mets plein de ??? Parce que toute cette vie du sol est tellement complexe que je ne sais jamais si je dis une bêtise...
Et qu'il fallait alors (avec l'apport de fumier) semer des engrais verts qui pompent l'azote pour le stocker pendant l'hiver et le restituer au sol lors de leur destruction au printemps.
Avatar de l’utilisateur

MajorTom
Jeune Tomo
Messages : 36
Inscription : 09 avr. 2019, 05:45

Re: Fumier de cheval

Message par MajorTom » 10 mai 2019, 16:59

A vous lire je me trouble.
Je m'intéresse depuis peu au sujet.
Je n'ai trouvé que du fumier très "pailleux" que je composte depuis Octobre.
Il était plus carboné qu'azoté!
Qu'en est il pour toi?
Tu m’intéresses!
« Je ne perd jamais, soit je gagne, soit j’apprends. »
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Khoreff
TomoAdmin
Messages : 855
Inscription : 26 déc. 2018, 19:51

Re: Fumier de cheval

Message par Khoreff » 10 mai 2019, 18:35

Sauf erreur de ma part, les engrais verts ne pompent pas l'azote dans le sol, ce sont les bactéries symbiotiques qui se développent dans leurs racines qui prennent l'azote de l'air pour le fixer dans le sol (en plus de faire couvre sol, de protéger et favoriser la vie du sol et de réduire le lessivage qui est plus important quand la terre est nue).
"À force de persévérance, n'importe qui peut parvenir à déplacer une montagne."
Suivi 2019 Poulettes Poupo à spots LED
TomoWiki
Avatar de l’utilisateur

linette
Tomo confirmé
Messages : 474
Inscription : 28 déc. 2018, 22:05

Re: Fumier de cheval

Message par linette » 10 mai 2019, 21:28

Juste mon expérience, j'avais des ponettes et au début je compostais leur fumier avant de l'utiliser, puis les dernières années je l'ai utilisé fais en mulch, aussi bien à l'automne pour les planches déjà libres qu'au printemps - couche de 10cm environ. Je n'avais jamais eu une aussi belle terre, grumeleuse, pleine de vers de terre, alors qu'elle est lourde, très argileuse. Je conseille le mulch au fumier de cheval pailleux!
Avatar de l’utilisateur

Natthi
Jeune Tomo
Messages : 188
Inscription : 05 janv. 2019, 13:49

Re: Fumier de cheval

Message par Natthi » 05 juin 2019, 10:41

Très intéressant sujet! Pour utiliser le fumier em mulch, il faut qu’il soit pailleux si je comprends bien. Dans mon cas, je n’ai accès qu’à du fumier frais avec copeaux d’écorce. Je ne sais pas si cela fait si cela fait une grande différence avec la paille comme source de carbone (probablement pas) mais cela me tente bien de l’utiliser comme mulch de surface en remplacement de la paille. Jusqu’à présent, je l'incorporais au sol lors du bêchage de
printemps. C’est incroyable comme en 2 ans, les vers de terre ont prospéré et la structure du sol s’est améliorée (le paillage de l’an passé à probablement aidé aussi). Seul inconvénient de ce fumier frais, les mauvaises herbes... les graines de graminées fourragères qui ont survécu au processus de digestion germent à merveille!
Répondre

Revenir à « Techniques de culture »