Hybridation non fortuite en Ligurie

L'endroit pour dire ce qu'on fait, comment et pourquoi :)

Modérateurs : Linquat, fouque

Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Alain60
TomoAdmin
Messages : 1823
Inscription : 26 déc. 2018, 23:17

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par Alain60 » 05 sept. 2019, 22:44

La transcription de l'ADN au moyen de l'ARN messager et le transfert hors du noyau pour la synthèse des protéines est un processus bien connu. Mais l'ARN reste localisé dans la cellule pour enclencher le mécanisme de codage des protéines.

S'il est démontré que des portions d'ARN arrivent à se balader plus loin, cela ouvre des perspectives biens différentes, et la jonction de greffe n'est certainement pas une barrière hermétique, d'autant que l'eau et les sel minéraux transitent par là dans le sens ascendant.

Tout cela est très intéressant !!
La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir (A. Einstein)

:joker: Suivi 2018 - Poupo 2018 - Suivi 2019 - Hybridation - Carte des Tomos :joker:
Avatar de l’utilisateur

greenvelvet94
Jeune Tomo
Messages : 100
Inscription : 30 juin 2019, 15:34

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par greenvelvet94 » 06 sept. 2019, 20:31

Alain, je crois qu'il s'agit d'une autre classe d'ARN, qui ne codent pas pour des proteines et qui sont beaucoup plus petits (small interférents RNA ou siRNA, il y a également des microRNA, un peu différents). Leur fonction est de neutraliser la fonction d'autres RNA (on les appelle aussi RNA interférents) y compris des ARN viraux, ce qu'on appelle régulation post transcriptionnelle (mais certains peuvent moduler directement l'expression de gènes). cf par exemple:https://planet-vie.ens.fr/content/petit ... terferents.
Ils sont plus baladeurs que les ARN messagers classiques et ont apparemment un rôle important chez les plantes: https://www.sciencedirect.com/science/a ... 8517302054
Vu aussi ds cette revue publiée dans Nature:https://www.nature.com/articles/nrm3840
In plants, both 24-nucleotide-long (24-nt-long) and 21-nt-long siRNA duplexes are able to move from cell to cell over short ranges and over long distances through the phloem. However, whether the small RNAs can transmit information may depend on the recipient cell.

Incroyable de voir où nous emmènent tes expériences d'hybridation! ;)
Avatar de l’utilisateur

greenvelvet94
Jeune Tomo
Messages : 100
Inscription : 30 juin 2019, 15:34

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par greenvelvet94 » 08 sept. 2019, 12:26

Un dernier après j'arrête de polluer ton fil de discussion Alain ;) (j'ai crée un nouveau sujet sous le titre Hybride de greffe si certain(e)s sont intéressés de continuer cette discussion).
L'article ci-dessous montre qu'une (bonne) partie des modifications épigénétiques de l'ADN induites par le greffage (tomate et aubergine) se retrouvent dans les pieds issus de graines des greffons.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3628911/
Ces données suggèrent fortement que des graines de tomates prélevées sur des pieds greffés peuvent avoir des propriétés de croissances accrues (en tout cas différentes) par rapport aux pieds issus de pieds non greffés.
J'ai hâte voir ce que donneront l'année prochaine mes graines de rose de berne prélevées sur des pieds greffés Arnold F1 en comparaison à des graines standards :?:
Avatar de l’utilisateur

Vertolamate
Tomo Sénior
Messages : 823
Inscription : 27 déc. 2018, 22:40

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par Vertolamate » 08 sept. 2019, 16:08

C'est une interrogation qui me trottait dans la tête: lorsqu'on récolte des graines sur pied greffé, quelle peut être l'influence de cette pratique sur les graines ? (Pour ma part je ne pratique pas encore la greffe.
Voilà donc un début de réponse.
« L'intelligence est la capacité de s'adapter au changement. » - Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Alain60
TomoAdmin
Messages : 1823
Inscription : 26 déc. 2018, 23:17

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par Alain60 » 08 sept. 2019, 16:23

greenvelvet94 a écrit :
08 sept. 2019, 12:26
Un dernier après j'arrête de polluer ton fil de discussion Alain ;) (j'ai crée un nouveau sujet sous le titre Hybride de greffe si certain(e)s sont intéressés de continuer cette discussion).
Tu as bien fait de créer ce nouveau sujet :pouce: ; non pas que tu polluait mon fil de discussion, mais cette discussion qui selon moi intéressera pas mal de monde sur le forum, mérite bien un sujet à part entière. :evil5:

:arrow: Hybride de Greffe
La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir (A. Einstein)

:joker: Suivi 2018 - Poupo 2018 - Suivi 2019 - Hybridation - Carte des Tomos :joker:
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Alain60
TomoAdmin
Messages : 1823
Inscription : 26 déc. 2018, 23:17

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par Alain60 » 09 sept. 2019, 23:07

Bonsoir,
en rentrant ce soir je suis allé prendre des nouvelles de ma troisième tomate, celle que j'avais laisser mûrir plus que de raison pour vérifier son comportement gustatif. :mrgreen: Il faut se souvenir que la maman est une bigarrée verte susceptible de présenter un affadissement si récoltée mure ou trop mure.!

Surprise, plus de tomate. :saispas:
En regardant mieux, le vent fort de ces derniers jours a fait tomber la précieuse tomate sous le pied :D
En coupe transversale on retrouve la couleur bigarrée orange et rose déjà observée sur les 2 premières tomates récoltées. :D Pour la scénographie, j'ai recoupé un exemplaire du papa (orange) et de la maman (bigarrée verte) et les deux phénotypes en F2 :mrgreen:
.
.
Hybridation 5.JPG
.
.
Du point de vus gustatif, le phénotype rouge est toujours égal à lui même, fade ... :saispas:
tandis que la tomate bigarrée conserve son goût sucré même trop mure. :cheers:
J'ai maintenant assez de graines pour semer les futurs F3. :joker:

En cherchant à comprendre l'apparition de la coloration rouge en partant d'une tomate orange et d'une tomate bigarrée verte j'ai un peu fouiner sur le net.
Voila un début d'explication de ce qui a pu se passer, trouvé sur le site Cultiver la tomate dans l'article intitulé La pigmentation des tomates : l’origine des différentes couleurs (sciences)

Document réalisé par l'auteur de l'article à partir de documents scientifiques complexes, simplifiés ici pour expliquer la diversité des couleurs de la tomate :
.
Tomates.png
.
Je cite : Pour rester simple, tout est un histoire de gènes ! Chaque couleur est associée à un pigment, aux noms plus ou moins barbares (non pas pour moi :mrgreen: ), mais leur présence est due à la transformation du précédent (le tout à partir d’une molécule initiale). Or cette transformation ne peut être possible qu’avec la présence d’un gène. Ainsi, si après le croisement de 2 variétés, un gène disparaît ou apparaît, les transformations pourront aller plus ou moins loin dans la chaîne ci-dessus.

Par exemple une tomate orange vive, possède beaucoup d’alpha-carotènes (comparables à ceux présents dans la carotte) et la tomate possède donc les 3 premiers gènes. Si après croisement elle perd le gène 1 elle restera verte, si elle perd le 2 elle sera orange/claire (zéta-carotène) … et ainsi de suite. Si elle perd le troisième gène elle sera rouge :siffle: tien tien :idea:
Tout repose sur l'expression ou l’inhibition de certains gènes ...
J'ai retrouvé par ailleurs dans une thèse sur le net la chaîne de synthèse, Je vous passe les formules chimiques des différents colorants, cela n’amènerait rien de plus :lol:
Par contre il y a un petite imprécision (ou oublie) concernant la couleur rouge / rose que l'on sait être du à la couleur jaune ou incolore de la peau.

je vais semer mes hybrides, à plus
La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir (A. Einstein)

:joker: Suivi 2018 - Poupo 2018 - Suivi 2019 - Hybridation - Carte des Tomos :joker:
Avatar de l’utilisateur

Cat69
Tomo confirmé
Messages : 372
Inscription : 13 avr. 2019, 23:25

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par Cat69 » 10 sept. 2019, 00:56

J'adore ce sujet :coeurs:
Avatar de l’utilisateur

Auteur du sujet
Alain60
TomoAdmin
Messages : 1823
Inscription : 26 déc. 2018, 23:17

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par Alain60 » 10 sept. 2019, 06:44

Merci Cat,
quand j'ai l'impression d'avoir compris quelque chose, j'aime bien partager. :biere: Ce doit être un reste de mes débuts comme enseignant chercheur :ange:
La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir (A. Einstein)

:joker: Suivi 2018 - Poupo 2018 - Suivi 2019 - Hybridation - Carte des Tomos :joker:
Avatar de l’utilisateur

greenvelvet94
Jeune Tomo
Messages : 100
Inscription : 30 juin 2019, 15:34

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par greenvelvet94 » 11 sept. 2019, 22:51

Intéressant le processus de fixation de la couleur, merci Alain!
Avatar de l’utilisateur

BigBilly66
Tomo Sénior
Messages : 508
Inscription : 08 janv. 2019, 08:06

Re: Hybridation non fortuite en Ligurie

Message par BigBilly66 » 12 sept. 2019, 06:55

Cela me rappelle mes cours de génétique... Et les lois de l'hérédité de Mendel, définies par l’hybridation des petits pois . C'est vrai que c'est passionnant, un peu ardu parfois, mais passionnant.
"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns." Jacques Brel.
Répondre

Revenir à « Techniques de culture »